erasmus +

PROJET RESICARE

 

Notre projet vise à être une contribution pour vous, dans votre travail avec autrui (travailleur social, médecin, infirmière, éducateur) ou lors de votre formation pour devenir un professionnel dans ces domaines.

Nous savons que de nombreuses personnes qui travaillent dans le secteur de la santé ou dans le domaine du social souffrent de sentiment de frustration, d’un niveau de stress élevé, d’un manque de motivation et peuvent développer un syndrome d’épuisement professionnel, qui a également été appelé Burn Out.

Il est également reconnu qu’on observe des niveaux élevés de motivation au début de l’exercice de ces professions. Ce sont alors souvent ; les personnes les plus enthousiastes, entreprenantes et humanistes qui choisissent ces domaines professionnels.

Comment maintenir notre motivation, notre enthousiasme et notre santé et répondre à notre vocation ? Comment transformer ces limites et ces risques en atouts ?

 

Le projet Resicare vise à répondre à ces questions.

Pendant le temps de formation, les professionnels de la santé et du travail social sont rarement avertis de l’intensité et de l’épuisement qui surviennent au quotidien. Les études universitaires n’abordent que rarement le sujet de l’épuisement professionnel ou celui de la manière de gérer le stress.

D’autre part, il existe des organisations qui proposent des formations post-universitaires, mais il n’est pas toujours simple d’avoir le temps ou l’argent pour les faire.

Resicare cherche à développer et offrir des outils pratiques, accessibles, efficaces, gratuits et basés sur des recherches afin que les travailleurs ne s’effondrent pas et puissent continuer de se construire professionnellement.

Resicare (Resilience for Caregivers) rassemble différentes disciplines (thérapie cognitivo-comportementale, neurosciences, art-thérapie et thérapie systémique, ainsi que les connaissances des formateurs des travailleurs sociaux) et les met au service des personnes qui, comme vous, sont attirées par cette vocation.

 

Nous recherchons, comparons, apprenons à connaître autrui, nous plongeons dans l’interculturalité et ses défis, nous créons, testons et développons les outils pour transformer les frustrations, les obstacles, les difficultés et les changer en un espace d’apprentissage et un tremplin vers une vie professionnelle plus saine, plus complète, plus juste et plus enrichissante.