Notre association 

Un projet co-créé par quatre organisations européennes, Resicare travaille sur la recherche et le développement d’outils pour aider ceux qui aident : les travailleurs sociaux et les professionnels de la santé.

Nous nous réunissons dans des lieux tournants pour partager, former et co-créer des stratégies et des outils, et mieux comprendre les besoins des professionnels de la santé et des services sociaux dans toute l’Europe.

Nous travaillons sur une communication fréquente, soutenue et nourrissante entre les partenaires du projet, afin de garantir un apprentissage solide et une adaptabilité accrue

Nos objectifs sont de mieux faire connaître les défis en matière de santé mentale, les difficultés et les possibilités qui découlent du travail avec diverses communautés… et d’aider les soignants à développer leur résilience.

 

ESPAGNE

ANIMACCIÓN ARTETERAPIA

 

Type d’organisation : Association (ONG)

Domaine de développement : Art-thérapie et éducation populaire dans les domaines de la santé et du développement social

Année de création : 2017

Volontaires : oui (4)

 Membres fondateurs : Carolina Falcone, Abel Palomo Ramírez, Mónica Bocaz, Angela Moneta

 Ville : Barcelone

Adresse : Carrer de la Font d’en Canyelles 36, sobreátic (08016), Barcelone

 Numéro de téléphone : (+34) 633.055.520   (+34) 640.215.733

E-mail : angela@animaccion.org

URL : animaccion.org

Animacción Arteterapia est une jeune ONG, qui vise à développer la résilience de groupes sociaux issus de divers milieux. Nous travaillons sur la base de la capacité profonde de l’art à changer et à apprendre. Nous sommes également animés par la conviction que les individus et les groupes détiennent les indices de leur propre développement et de leur guérison.

 

Animaccion met en évidence les capacités de chacun à faciliter des instances d’échange, de création et de réflexion afin qu’un apprentissage authentique et libérateur puisse développer des racines solides.

 

L’art-thérapeute est un médiateur entre la production et le créateur lui-même, et il est chargé de poser les questions et les suggestions appropriées pour faire évoluer la création et ainsi offrir à la personne une nouvelle façon de regarder ses limites et ses rêves.

 

Animaccion Espagne, est un groupe de personnes engagées dans le développement social, la coopération et la santé et l’apprentissage inclusifs.

 

Animacción a été lancée en 2017 par deux art-thérapeutes (voir ci-dessous) originaires d’Amérique latine et ayant acquis une expérience de travail en Europe pendant de nombreuses années.

Le projet a été rendu possible par un certain nombre de personnes liées à l’enseignement, au travail social et aux organisations non gouvernementales.

Au cours de ces quelques années, nous avons développé des liens avec les communautés locales (Nou barris, Barcelone), lancé des projets dans des maisons de retraite, des centres d’autisme, des institutions pour femmes sans-abri et collaboré avec d’autres ONG travaillant en coopération.

 

En 2018, nous sommes entrés dans notre premier partenaire Erasmus + Projet européen ( Resicare), commençant ainsi une manière différente d’explorer et de partager l’art-thérapie avec une communauté plus large.

 

Les art-thérapeutes qui participent au projet sont :

 

MÓNICA BOCAZ : Éducatrice pour enfants dans son pays natal, le Chili, elle a obtenu son diplôme d’éducation populaire en 1985. Elle a travaillé comme formatrice pour le ministère du travail au Chili, a coordonné des groupes de travail social et a été responsable de la formation pour la Commission chilienne des droits de l’homme pendant dix ans. En 2000, elle s’est installée à Barcelone, où elle a suivi une formation en résolution de conflits à l’université Ramón Llul et présidé la Fundación Comparte, coordonnant des actions, des programmes et des ateliers en Amérique latine et en Espagne. En 2002, elle a obtenu un master en art-thérapie à l’université de Vic. Entre 2010 et 2017, il a résidé à Lyon, en France, où il a créé l’association Anim-action par le biais de laquelle il a réalisé des ateliers d’art-thérapie pour des groupes et des personnes en risque d’exclusion psycho-sociale. Elle est la créatrice du manuel pédagogique Educapaz 2006 et de nombreux projets de grande envergure en Amérique latine. Elle vit actuellement à Barcelone, où elle co-créera Animaccion en 2017.

monica@animaccion.org

 

ANGELA MONETA : Issue du domaine du design audiovisuel, diplômée en image et son de l’Université de Buenos Aires, elle a également étudié la psychologie (UBA) dans son pays natal, l’Argentine. Depuis 2001, elle vit à Barcelone, où elle a fait une recherche sur l’art-thérapie et la pédagogie, et a participé à des projets d’éducation dans le cadre de projets d’éducation libre et d’approfondissement de la pédagogie Waldorf. Elle a collaboré avec l’ONG (Comparte) dans le développement de stratégies d’interaction et de trousses d’outils pédagogiques, en créant et en travaillant par le biais de méthodes d’art-thérapie avec des adultes en risque d’exclusion sociale et des adultes autistes. Elle a coopéré de manière continue avec Anim-action dans le cadre de projets d’inclusion et a co-créé Animacción España en 2017. Actuellement, elle continue à travailler dans le domaine de l’autisme et fait partie d’un groupe d’étude permanent sur l’art-thérapie. Depuis 2018, elle collabore avec un centre d’art-thérapie dans la ville de Barcelone.

angela@animaccion.org

 

FRANCE

ÉLAN INTERCULTUREL

 

Type d’organisation : Association (ONG)

Domaine de développement : Éducation populaire et non formelle dans les domaines de la dynamique interculturelle

 Année de création :2008

Volontaires : oui (12)

Co-directeurs : Cécile Stola, Vera Varhegyi

Ville : Paris

Adresse : 82, avenue Denfert-Rochereau
(75014), Paris

Numéro de téléphone :(+33) 762 48 95 33

E-mail : info@elaninterculturel.org

URL : elaninterculturel.org

Elan Interculturel est une organisation à but non lucratif qui s’intéresse à :

  • Créer une meilleure compréhension de la façon dont la diversité affecte notre vie,
  • La sensibilisation aux ressources inhérentes à la diversité et
  • Développer les compétences des individus et des organisations pour qu’ils puissent tirer parti de la diversité culturelle et des transitions interculturelles.

Pour atteindre nos objectifs

  • Nous développons et animons des formations pour les professionnels travaillant dans des situations interculturelles (en particulier les professionnels du secteur social et de la santé qui travaillent avec les nouveaux arrivants)
  • Nous proposons des ateliers et des possibilités d’apprentissage informel comme pour les personnes vivant une transition interculturelle ou dans des zones de contact culturel
  • Nous menons des recherches en psychologie interculturelle, sociale et cognitive visant à mieux comprendre les dynamiques interculturelles

Nous nous engageons dans des collaborations et des projets internationaux afin de développer de nouveaux outils et méthodologies facilitant le contact ou l’adaptation interculturelle (voir la liste des projets)Elan Interculturel is a non-profit organisation interested in:

  • creating a better understanding of how diversity affects our life,  
  • raising awareness of the resources inherent in diversity and  
  • developing competences for individuals and organisations to benefit from cultural diversity and cross-cultural transitions. 

To reach our objectives 

  • We develop and lead training for professionals working in intercultural situations (specially social and health professionals working with newcommers)
  • We offer workshops and informal learning opportunities as for individuals living cross-cultural transition or in cultural contact zones
  • We undertake research in intercultural, social and cognitive psychology aiming at a better understanding of intercultural dynamics
  • We engage in international collaborations and projects as a means to developing new tools and methodologies facilitating intercultural contact or adaptation (see list of projects) 

Elan Interculturel est une organisation créée par des psychologues, des chercheurs, des formateurs – tous des femmes migrantes à Paris – qui étaient intéressés par l’exploration et le développement de nouvelles méthodes pour faciliter la communication, la collaboration et l’adaptation interculturelles.

Depuis sa création, ELAN a dispensé des formations interculturelles à plus de 3500 professionnels travaillant dans le secteur social, l’éducation et la santé, a offert un certain nombre d’ateliers pour les migrants, les personnes en mobilité interculturelle, a participé à plus de vingt partenariats européens sur différents aspects et groupes cibles du dialogue interculturel et de l’adaptation.

Dans l’accomplissement de sa mission, ELAN compte sur une équipe multiculturelle dont les membres viennent de divers pays et continents. ELAN compte dix membres du personnel rémunérés et neuf stagiaires de longue durée (« volontaires civiques ») ainsi qu’un cercle de membres et de volontaires motivés.

Les membres du personnel et les volontaires qui participent au projet sont :

Cécile Stola

Formée comme psychologue clinique (MA psychologie Universidad de Buenos Aires, Argentine), elle est titulaire d’un Master en Psychoneuroimmunoendocrinologie (PNIE). Son travail se concentre sur le stress et les mécanismes d’adaptation liés à l’adaptation interculturelle, et comprend l’adaptation et la mise à l’épreuve des échelles psychologiques.  Membre fondateur d’Elan Interculturel, elle a participé à diverses formations pour adultes liées aux compétences interculturelles et a contribué à la construction de méthodologies innovantes (c’est-à-dire l’adaptation de méthodes cognitives pour la résolution de conflits interculturels).  Elle a contribué à une variété de projets européens, dans la recherche, la coordination, le développement de programmes et de matériel de formation ainsi que l’évaluation, l’organisation d’événements de formation

FRANCE

IRTS

Type d’organisation : Association de Formation et de Recherche en Intervention Sociale et médico-sociale de Paris – Parmentier, Association loi 1901

Domaine de développement :Éducation et formation

Année de création :1987

Ville :Paris

Adresse :145 avenue Parmentier – 75010 PARIS

Numéro de téléphone :01 73 79 79 51 00

E-mail : lmariale@parmentieridf.asso.fr /

dmechaheb@parmentieridf.asso.fr

URL : www.irtsparisidf.asso.fr

Établissement d’enseignement supérieur et professionnel dans les secteurs social, médico-social et sanitaire, IRTS Paris Île-de-France (Institut Régional de Travail Social Paris Île-de-France).

Présent sur trois sites en Ile-de-France, Paris dans le 10ème arrondissement, Melun et Fontainebleau en Seine-et-Marne, l’IRTS Paris Ile-de-France a pour objectif de former et qualifier les acteurs de l’intervention sociale : diplômes et certifications du niveau 5 (infra bac) au niveau 1 (bac+5), mais aussi recherche en travail social

L’histoire de l’établissement de formation s’inscrit dans la tradition du travail social et de son système de formation en France. Ainsi, l’IWH trouve ses fondements dans la tradition chrétienne, catholique depuis 1945 dans un contexte d’après-guerre, période qui a vu l’émergence d’importantes activités destinées aux enfants et aux adolescents. Pour cet établissement (pas encore l’IRTS), il s’agissait de former des « assistants et moniteurs catholiques pour enfants » à la prise en charge d’enfants handicapés physiques, alors qualifiés d' »inadaptés sociaux » en province et à Paris.

Après une période de  » nomadisme  » tant au niveau des lieux de formation, de la gestion financière que des choix d’organisation et de formation, les premiers pas de la future école de travail social fondent le futur établissement en 1971, avec l’achat d’un immeuble situé au 145 avenue Parmentier dans le 10ème arrondissement de Paris.  » De nomade, elle deviendra vite hospitalière. Première arrivée : enseignement surveillé en 1984. Le Centre régional de formation Île-de-France de l’Education surveillée y dispense alors des formations. Deuxième arrivée : l’Institut social familial (ISF) en 1985. Créé en 1933 à Paris sous le nom d’Institut social familial ménager, c’est une école de travailleurs sociaux. En 1988, l’Ecole pratique de formation sociale, issue de la rue de Charonne et gérée par l’Union familiale, entre dans les murs de Parmentier, complétant ainsi les structures de formation des travailleurs sociaux. Il faut également mentionner l’accueil d’associations permettant des échanges avec les étudiants, comme Animation jeunesse, association d’éducation populaire, ou Danses Beaux-arts en 1985. En 1990, l’école a été agréée par le ministère des affaires sociales comme Institut régional du travail social Paris-Ile-de-France. En 2004, l’Institut Parmentier a fusionné avec l’IFRAD (Institut de formation et de recherche en aide à domicile et en établissement) « .

Aujourd’hui, le centre de formation compte 3 établissements : un à Paris dans le 10e arrondissement et deux en Seine et Marne (Melun et Avon).

2018 est la première année de participation au partenariat Erasmus + Projet européen (« Resicare »),

Les formateurs de l’institution participant au projet travaillent dans le cadre du volet « conseiller familial en économie sociale » (CESF) :

Line MARIALE : Assistante sociale, diplômée en 1989 à Paris, a dirigé des institutions pour personnes âgées (maisons de retraite) avant d’exercer la profession en polyvalence sectorielle (travail social général) à Paris. Elle a travaillé dans le 18ème arrondissement sur différents quartiers pendant 13 ans. Appelée à témoigner de son implication dans les établissements de formation, elle a suivi un cursus universitaire à Paris 10 Nanterre, où elle obtiendra en 2007 un Master 2 en Sciences de l’Education avec une orientation clinique spécialisée en Analyse des pratiques professionnelles et Intervention psychosociale. Cette démarche de formation vise à la qualifier dans l’accompagnement des adultes en formation et à animer des groupes de personnes en situation de changement.

Elle a rejoint l’IRTS Paris IDF en janvier 2004 dans le cadre de la réforme de la formation en travail social et participe aujourd’hui aux formations d’assistants sociaux et de conseillers familiaux en économie sociale.

Depuis 2007, elle complète son intervention dans le domaine professionnel par l’accompagnement de professionnels en situation professionnelle, l’analyse des pratiques professionnelles, l’encadrement d’équipes et les approches thématiques, notamment en matière de travail en groupe.

Ces rencontres, à travers des formations  » hors les murs  » en territoires étrangers avec Dalila MECHAHEB (collaboratrice et responsable du secteur CESF) donneront lieu à sa participation à des projets de recherche dans le cadre d’un partenariat entre l’IRTS Paris IDF et une université au Chili (USCH), et plus récemment au projet européen Resicare.

lmariale@parmentieridf.asso.fr

Dalila Mechaheb, consultante en économie sociale familiale de formation, a débuté sa carrière professionnelle en 2000 dans un service social départemental d’Ile de France, dans la polyvalence sectorielle. Ses principales fonctions étaient centrées sur l’accueil et l’accompagnement de personnes en difficulté budgétaire, d’endettement, de surendettement et/ou de problèmes de logement, de loyers impayés, de procédures d’expulsion, etc.

Ses domaines d’intervention ont évolué en 2005 et se sont diversifiés dans la protection de l’enfance, l’insertion professionnelle, les questions de santé, etc.

Parallèlement à l’activité professionnelle d’intervention sociale, elle a accueilli des stagiaires en travail social et s’est intéressée à la pédagogie, pour poursuivre avec un Master 2 en sciences de l’éducation obtenu en juin 2006.

Aujourd’hui et depuis 2005, elle travaille comme formatrice et responsable de la formation des apprentis travailleurs sociaux.

Ces expériences de terrain à la rencontre des groupes vulnérables l’ont amenée à suivre une formation complémentaire en thérapie familiale et conjugale (approche systémique), qu’elle a entreprise en 2014 et achevée en 2018.

Elle a également développé et participé à des projets de mobilité internationale et à des projets de recherche ces dernières années sur la question de la pratique professionnelle

The history of the training institution is in line with the tradition of social work and its training system in France. Thus, IWH finds its foundations in Christian charity, Catholic since 1945 in a post-war context, a period that saw the emergence of important activities aimed at children and adolescents. For this establishment (not yet IRTS), the aim was to train « Catholic child assistants and monitors » to care for children with physical disabilities, who were then described as « socially maladjusted » in the provinces and in Paris.
After a period of « nomadism » both in terms of training locations, financial management and organizational and training choices, the first steps of the future school of social work founded the future establishment in 1971, with the purchase of a building located at 145 avenue Parmentier in the 10th arrondissement of Paris. « From a nomad, she will soon become hospitable. First arrival: supervised education in 1984. The Centre régional de formation Île-de-France de l’Education surveillée then provides training courses there. Second arrival: the Institut social familial (ISF) in 1985. Created in 1933 in Paris under the name of Institut social familial ménager, it is a school for social service workers. In 1988, the Ecole pratique de formation sociale (school for early childhood educators), which came from the rue de Charonne and was managed by the Union familiale, entered the walls of Parmentier, completing the training structures for social workers. We should also mention the hosting of associations allowing exchanges with students, such as Animation jeunesse, an association for popular education, or Danses Beaux-arts in 1985. In 1990, the school was approved by the Ministry of Social Affairs as the Institut régional du travail social Paris-Ile-de-France. In 2004, the Institut Parmentier merged with IFRAD (Institut de formation et de recherche en aide à domicile et en établissement) »
Today, the training centre has 3 establishments: one in Paris in the 10th arrondissement and two in Seine et Marne (Melun and Avon).
2018 is the first year of Erasmus + European Project (« Resicare ») partnership participation,
The trainers of the institution taking part in the project work in the Family Social Economy Counsellor (CESF) stream:
Line MARIALE: Social work assistant, graduated in 1989 in Paris, directed institutions for the elderly (residential homes) before practising the profession in sector versatility (general social work) in Paris. She worked in the 18th arrondissement on different districts for 13 years. Called to testify about her involvement in training institutions, she followed a university course in Paris 10 Nanterre, where she will obtain a Master 2 in Educational Sciences with a specialized clinical orientation in Professional Practice Analysis and Psychosocial Intervention in 2007. This training approach aimed to qualify her in the accompaniment of adults in training and to lead groups of people in a changing situation.
She joined IRTS Paris IDF in January 2004 as part of the reform of social work training and is now involved in the training courses for social service assistants and family social economy advisors.
Since 2007, she has supplemented her intervention in the professional field with support for professionals in professional situations, analysis of professional practices, team supervision and thematic approaches, particularly in relation to working with groups.
These meetings, through « outside the walls » training in foreign territories with Dalila MECHAHEB (colleague and Head of the CESF sector) will give rise to her participation in research projects within the framework of a partnership between IRTS Paris IDF and a university in Chile (USCH), and more recently in the European project Resicare.
lmariale@parmentieridf.asso.fr

Dalila Mechaheb, a trained family social economy consultant, began her professional career in 2000 in a departmental social service in Ile de France, in sector versatility. Its main functions were centred on welcoming and supporting people in budgetary difficulties, indebtedness, over-indebtedness and/or housing problems, unpaid rent, eviction procedures, etc.
Its fields of intervention evolved in 2005 and diversified into child protection, professional integration, health issues, etc.
In parallel with the professional activity of social intervention, she welcomed trainees in social work and became interested in pedagogy, to continue with a Master 2 in Educational Sciences obtained in June 2006.
Today and since 2005, she has been working as a trainer and training manager for apprentice social workers.
These field experiences in meeting vulnerable groups have led her to further training in family and marital therapy (systemic approach), which she undertook in 2014 and completed in 2018.
She has also developed and participated in international mobility projects and research projects in recent years on the issue of professional practices in social work.
dmechaheb@parmentieridf.asso.fr

HUngary

KÉPES ALAPÍTVÁNY

 

Type d’organisation : Association (ONG)

Domaine de développement : Développement des compétences sociales et émotionnelles

Année de création : 2014

Volontaires : oui, environ 10

Conseil des conservateurs :

Anna Rácz, Ádám Hegyi,Péter Rajki

Ville : Budapest

Adresse : 1024 Budapest, Fillér utca 1.

Numéro de téléphone : (+36) 20 489 9012

Courrier électronique : ranna@kepesalapitvany.hu

URL : http://www.kepesfoundation.org/

La mission de Képes Alapítvány est d’aider différents groupes cibles à développer leurs compétences en matière d’apprentissage socio-affectif (SEL). Nous explorons, adaptons, développons, évaluons et promouvons les programmes et initiatives d’apprentissage social et émotionnel.

Nous trouvons ce domaine important car il est démontré que les compétences SEL augmentent la réussite scolaire et professionnelle et qu’elles aident à mieux s’adapter à la vie quotidienne. Ces compétences peuvent être enseignées et développées et peuvent aider les personnes défavorisées à « battre la chance ».

Nous mettons en place des programmes pour ceux qui manquent le plus de ces compétences et qui ont peu de chances d’avoir accès à ces formations. Nous ciblons également les professionnels qui travaillent avec ces groupes cibles (par exemple, les travailleurs sociaux, les animateurs de jeunesse).

Nous travaillons principalement avec des bénévoles et faisons appel à des experts externes liés à des projets spécifiques

Képes a été créé en 2014. Depuis lors, nous avons commencé à collaborer avec une multitude de partenaires nationaux et internationaux pour créer du matériel (formations et guides en libre accès) afin de développer les compétences socio-affectives de différents groupes cibles (bénévoles âgés, chômeurs, animateurs de jeunesse, travailleurs sociaux). Nous avons expérimenté diverses méthodes en cours de route : nous utilisons régulièrement des techniques de comportement cognitif, mais nous avons également intégré l’art-thérapie, les techniques de narration et les méthodes théâtrales dans nos formations.

Nous avons participé à des projets européens dès le début.

Les personnes qui participent au projet RESICARE sont :

Anna Rácz :

Elle est la présidente du conseil d’administration et la coordinatrice des projets internationaux de KÉPES. Elle est titulaire d’une maîtrise en économie (finances) et d’un master en psychologie cognitive. Elle a commencé son programme de doctorat en psychiatrie en septembre 2014 à l’Université Semmelweis (Hongrie).

Elle est titulaire d’un diplôme de consultant en comportement cognitif lancé par l’Association hongroise pour les thérapies comportementales et cognitives et d’un certificat de thérapeute en comportement cognitif lancé par l’Association européenne pour les thérapies comportementales et cognitives (EABCT).

Elle a de l’expérience dans la préparation, la réalisation et l’évaluation de projets de recherche dans le domaine de l’intergénération, du développement des compétences sociales et de la recherche sur les réseaux sociaux.

 ranna@kepesalapitvany.hu

Dóra Szűcs :

Elle est titulaire d’une maîtrise en économie (spécialisation en gestion et en leadership). Elle a une expérience en tant que formatrice, coach et consultante en développement organisationnel. Son plus gros client est la banque CIB, où elle est responsable de la gestion des talents (à la fois de leadership et d’experts), et où elle conçoit et met en œuvre des programmes de leadership, de coopération et de développement d’équipes. Avant cela, elle a travaillé pendant 7 ans pour une société hongroise de conseil en développement organisationnel appelée Concordia où elle a commencé à enseigner .

Cours d’analyse organisationnelle, de développement de carrière et de prospection commerciale en 2001 à l’école de commerce de l’ESSCA. Elle enseigne la communication pour la classe des producteurs à l’Université d’art dramatique, de cinéma et de télévision.

szdora@kepesalapitvany.hu